CONDITIONS GÉNÉRALES
Vente uniquement en Suisse

Connecting the Future

La nouvelle technologie LED CFC® de ConWys AG

CFC® signifie CAN Frequency Control, une procédure pour le contrôle et la surveillance de pointe des remorques dans les véhicules avec bus de données CAN (Controller Area Network). Le bus de données CAN est le L'épine dorsale du réseau électronique dans l'automobile moderne.

Bus CAN

Avec les nouveaux systèmes de sécurité sophistiqués utilisés dans les véhicules actuels, les constructeurs automobiles ont dû chercher de nouveaux moyens pour que ces systèmes puissent communiquer entre eux. Les "systèmes de bus CAN" sont une solution largement utilisée aujourd'hui pour résoudre ce problème et sont maintenant très courants dans les véhicules actuels - contrairement aux solutions analogiques utilisées auparavant. Mais quelles sont les différences et quels sont les avantages du système de bus CAN ?

Qu'est-ce que le système CAN bus ?

CAN signifie Controller Area Network et est un système de bus série.

Il a été développé par Bosch à la fin des années 1980 pour réduire le nombre de faisceaux de câbles dans les véhicules et pour permettre une mise en réseau plus efficace des unités de contrôle. L'utilisation de la technologie du bus CAN permet ainsi aux constructeurs de véhicules de réduire les coûts en économisant du poids par rapport aux méthodes utilisées jusqu'alors.

Alors que les technologies utilisées dans le passé nécessitaient souvent plusieurs mètres de câble en conjonction avec divers interrupteurs, relais et fusibles, le bus CAN communique via un seul faisceau de câbles. Associée à la possibilité de diagnostic et de traitement des défauts ainsi qu'à des taux de transfert élevés, cette technologie fait du bus CAN une solution idéale pour la communication des unités de commande dans les véhicules.

Comment fonctionne le système de bus CAN ?

Die Idee hinter dem CAN-Bus System ist simpel. Anstatt alle Steuergeräte mit einem eigenen Kabelstrang mit einer zentralen Steuereinheit zu verbinden, existiert ein gemeinsamer Kabelstrang der alle Steuergeräte miteinander verbindet, so dass jedes Steuergerät für die Kommunikation selbst verantwortlich ist.

Dans le secteur automobile, la plupart des fonctions du véhicule sont contrôlées par des unités de commande qui agissent comme des nœuds dans le système de bus CAN. Tous les nœuds connectés par le bus CAN sont capables de communiquer entre eux par une ligne, souvent appelée bus de données.

Les nœuds ou groupes de nœuds se trouvant dans le bus de données peuvent être adressés en fonction de leur fonction et pas seulement en fonction de leur emplacement, la communication au sein d'un système de bus étant toujours globale. Par exemple, l'unité de commande du moteur peut mettre à disposition le régime actuel du moteur sur le bus de données et chaque unité de commande peut décider d'utiliser ou non cette information pour elle-même. Les ECU qui ont besoin de ces informations peuvent les lire directement depuis le bus sans avoir à contacter une autre ECU.

Comme un grand nombre d'unités de contrôle partagent un bus de données, la communication entre les nœuds est prioritaire au sein du système de bus. Les systèmes critiques pour la sécurité, tels que les UCE ABS, ont la priorité sur les autres nœuds de communication. En outre, il y a généralement plusieurs systèmes de bus CAN dans un véhicule qui sont mis en réseau les uns avec les autres par des "passerelles". Les systèmes critiques peuvent ainsi communiquer presque en temps réel via un bus à grande vitesse, tandis que les systèmes moins critiques peuvent utiliser un bus de données plus lent et généralement plus grand.

La technologie du bus CAN permet non seulement de réduire le nombre de faisceaux de câbles utilisés, mais elle est également extrêmement flexible. Il est possible à tout moment pour les ECU d'apparaître comme nouveaux nœuds dans le bus de données ou de le quitter. Cela s'applique non seulement aux ECU qui sont installés dans le véhicule au moment où le système de bus fonctionne ou à l'usine, mais aussi à tout système installé ultérieurement sans qu'il soit nécessaire de poser de nouveaux faisceaux de câbles.

Les systèmes de sécurité active de la conduite informent le conducteur à tout moment de toutes les informations pertinentes échangées par le bus de données. Grâce à la technologie du bus CAN, les unités de commande n'agissent plus de manière isolée, mais toutes les informations nécessaires sont disponibles à tout moment pour tous les participants. Des dysfonctionnements tels qu'une panne de clignotant peuvent ainsi être détectés très rapidement et tous les participants au bus sont en mesure de réagir très vite à la nouvelle situation et de prendre des mesures.

En outre, de nouvelles fonctions sont introduites dans les véhicules actuels, ce qui a été rendu extrêmement facile par le système de bus CAN. Un exemple est l'assistance à la stabilité des remorques (TSA) dans le cadre du programme de stabilité électronique (ESP). Cette technologie permet au véhicule de compenser le dérapage de la remorque en appliquant un freinage ciblé sur le véhicule. Cette technologie est disponible départ usine sur de nombreux véhicules neufs et est activée lorsque le fonctionnement de la remorque est détecté.

Pour que certains systèmes de sécurité tels que le TSA fonctionnent, il est essentiel que le kit électrique installé pour le fonctionnement de la remorque puisse communiquer avec le bus CAN. Si ce n'est pas le cas, certaines fonctions de sécurité du véhicule peuvent ne pas fonctionner correctement !

TSA

Au fil des ans, de nouvelles technologies sont constamment introduites dans le secteur automobile et les constructeurs automobiles tentent toujours de se démarquer de leurs concurrents par de nouveaux développements. Dans le secteur automobile en particulier, les systèmes de sécurité sont un outil efficace, comme le montre l'exemple de l'ABS des années 1980.

Au cours des dernières années, un large éventail de systèmes de sécurité a été ajouté, tels que les airbags conducteur et passager et les airbags latéraux, les systèmes d'alerte de franchissement de ligne, les aides au freinage et bien d'autres encore. L'un des derniers et plus grands développements, qui est maintenant presque devenu la norme, est le programme de stabilité électronique (ESP) ou contrôle électronique de stabilité (ESC). On trouve ce système chez la plupart des constructeurs de véhicules, mais il porte des noms différents comme DSC (Dynamic Stability Control) chez BMW ou VSC (Vehicle Stability Control) chez Toyota.

Comment fonctionne l'ESP (contrôle électronique de la stabilité) ?

L'ESP est une évolution de l'ABS et du TCS (Traction Control System). En freinant chaque roue de manière ciblée, le système tente d'empêcher le véhicule de déraper à la limite, donnant ainsi au conducteur le contrôle du véhicule. Pour permettre à l'ESP de réagir aux situations de conduite critiques, le système compare constamment les souhaits du conducteur avec son état de conduite. Un certain nombre de capteurs jouent un rôle important pour s'assurer que le système atteint l'effet souhaité.

Comment fonctionne le TSA (Trailer Stability Assist) ?

La TSA est une extension du système ESP et stabilise le fonctionnement des remorques. Il est proposé par certains constructeurs automobiles tels qu'Audi, Mercedes et Opel, mais aussi par d'autres. Si le véhicule est en mode remorque, cette fonction est activée et le TSA peut empêcher la remorque de se balancer et de déraper en freinant les roues individuelles du véhicule tracteur de manière ciblée. En cas d'intervention du système TSA/ESP, le conducteur est informé par le voyant ESP du véhicule. Pour que cela fonctionne, le véhicule doit disposer d'un kit électrique spécifique au véhicule qui peut communiquer via le bus CAN pour mettre le véhicule en mode remorque.